Archives par étiquette : Secondaire

Communauté de pratique virtuelle (CoPV) ouverte à la communauté élargie – supportée par ÉER

Comment mettre en place un carrefour d’apprentissage intégrant un laboratoire créatif à son école primaire et secondaire ?

Cette communauté de pratique virtuelle (CoPV) vise à rassembler des intervenants issus de divers secteurs, tant du milieu éducatif que culturel pour coconstruire un carrefour d’apprentissage intégrant un laboratoire créatif à son école. Les séances permettront de tisser des liens avec différents milieux gravitant autour de l’école et de s’abreuver d’initiatives inspirantes réalisées à travers le Québec. Des équipes de la commission scolaire de Montréal (composées d’enseignants, bibliothécaires, conseillers pédagogiques numériques) viendront partager le fruit de leur travail et de leurs réflexions. À chacune des rencontres, un expert invité viendra enrichir les échanges en présentant des pratiques gagnantes. Les participants auront l’occasion de réfléchir ensemble à la problématique suivante  : comment le numérique et le laboratoire créatif peuvent-ils s’intégrer au carrefour d’apprentissage pour favoriser un environnement d’apprentissage dans lequel les élèves sont des « apprenants actifs » ? Qu’est-ce qu’un apprenant actif dans un carrefour d’apprentissage? Comment le projet peut perdurer dans le temps?  Continuer la lecture

Branchez-vous et autres poèmes biscornus!

Reproduction d’image autorisée par le SQTD.

Lorsqu’ils doivent se choisir une lecture, peu d’élèves optent volontairement pour un recueil de poésie. C’est bien souvent par l’entremise d’un enseignant qu’ils découvriront comme il peut être agréable de jouer avec les mots de différentes façons.

Dans le recueil Branchez-vous et autres poèmes biscornus!, François Gravel convie justement les lecteurs à entrer dans son univers loufoque où les mots ont plusieurs significations et où le français et l’anglais se côtoient dans un même poème sans problème. Les sonorités créées par la juxtaposition de deux langues, par les répétitions et par les figures de style invitent le lecteur à réciter les poèmes à haute voix pour en apprécier encore plus les subtilités. Continuer la lecture

Oyez ! Oyez ! La Semaine éducation aux médias débute aujourd’hui, le 5 novembre !

Cette année, elle a pour thème : « Fait ou faux : Aidez le monde à mettre un terme aux fausses informations ». Afin de sensibiliser les jeunes au phénomène des fausses nouvelles, nous avons conçu à votre attention une activité pédagogique qui comprend plusieurs activités et ressources utiles.

Pour entamer la semaine, voici un article accompagné d’une vidéo qui illustre bien l’impact d’une fausse nouvelle : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1128838/fausse-nouvelle-facebook-epicerie-video-maxi. Que ce soit pour tromper, pour indigner, pour des raisons politiques ou idéologiques, pour faire de l’argent ou une blague, les raisons qui poussent certaines personnes à publier des fausses nouvelles sont nombreuses. Toutefois, prennent-elles toujours la pleine mesure des impacts occasionnés par ce type de publication ? Pour enrayer la propagation des fausses nouvelles, il importe de développer la pensée critique de nos jeunes en vue de former des citoyens numériques de demain plus responsables et éclairés !

Bonne participation !

Fait ou faux : Aidez le monde à mettre un terme aux fausses informations !

La Semaine éducation aux médias (http://www.medialiteracyweek.ca/fr/), qui a lieu chaque année au mois de novembre à travers le Canada, souligne l’importance d’enseigner la maîtrise des médias aux jeunes, de les informer sur les enjeux qui y sont reliés et de développer leur pensée critique. Cette année, la Semaine éducation aux médias se déroulera du 5 au 9 novembre et portera sur la thématique suivante : « Fait ou faux : Aidez le monde à mettre un terme aux fausses informations ».

Pour l’occasion, nous vous suggérons quelques activités afin de sensibiliser les jeunes du secondaire aux phénomènes des fausses nouvelles. Il est possible de réaliser une seule de ces activités ou plusieurs, selon le temps dont vous disposez.

Voici en quelques lignes le scénario pédagogique proposé (Activité fait ou faux) :

Continuer la lecture

Sirius

Reproduction d’image autorisée par SQTD.

Avril et son jeune frère, Kid, tentent de survivre dans un monde dévasté par la guerre et où seuls quelques humains subsistent. Afin d’échapper à une bande d’illuminés fanatiques appelés les Étoiles noires, l’adolescente et son frère sont contraints de fuir la forêt qui leur servait de refuge. Durant leur périple, Kid, qui semblait jusque-là incapable de s’exprimer avec les humains, révèle un don lui permettant de communiquer avec la nature environnante et de suivre son instinct pour se sortir de situations chaotiques et périlleuses Continuer la lecture

Prix Alvine-Bélisle 2017

La semaine dernière, l’ASTED a dévoilé le livre gagnant du prix Alvine-Bélisle 2017 : Louis parmi les spectres du duo Fanny Britt et Isabelle Arsenault.

Le jury, composé de 5 bibliothécaires jeunesse, a été charmé par l’adéquation du texte et des illustrations, par la subtilité, la douceur et l’espoir qui s’en dégagent.

Le prix Alvine-Bélisle est remis depuis 1974 à un livre jeunesse canadien de langue française. Pour plus de détails sur le prix Alvine-Bélisle.

Quelques lauréats des dernières années :

  • 2016 : Hochelaga mon quartier, Rogé.
  • 2015 : Le voleur de sandwichs, André Marois et Patrick Doyon
  • 2014 : Le lion et l’oiseau, Marianne Dubuc
  • 2013 : , François Gravel
  • 2012 : Guerres, Charlotte Gingras

Reproductions d’images autorisées par SQTD.

Le garçon qui courait

Reproduction d’image autorisée par SQTD.

9 août 1936. Sohn Kee-Chung  remporte l’épreuve du marathon aux Jeux olympiques de Berlin. Toutefois, la victoire du jeune athlète coréen a un goût amer. En effet, la Corée étant sous domination de l’Empire du Japon, Sohn Kee-Chung est contraint de courir sous le nom et aux couleurs du Pays du Soleil-Levant. Pour réaliser son exploit olympique, le marathonien a su trouver la persévérance et la force nécessaire, et ce, malgré les humiliations infligés par les occupants japonais. Continuer la lecture

Si J’étais ministre de la culture

Voici mon coup de coeur de l’année 2016, paru aux Éditions d’eux.

Public cible : dès la 4ième année du primaire et jusqu’à la fin du secondaire.

Je vous invite à visionner la lecture qu’en fait Daniel Pennac sur le site de l’éditeur http://editionsdeux.com/produit/jetais-ministre-de-culture/

Cet albumCouverture de Si j’étais ministre de la culture grand format en carton souple rappelle le format d’un pamphlet, d’autant plus qu’il s’agit d’un texte satirique qui s’en prend aux politiciens qui troquent sans vergogne la culture contre l’ « efficacité » et les « vraies urgences », telles que : « santé, équipement, économie, armée… » Un texte politique tout à fait d’actualité qui permet de travailler les textes d’opinion en plus de permettre de multiples projets en lecture et en écriture.

Pistes d’exploitation : Continuer la lecture

Ulysse Wincoop

Ulysse Wicoop

Reproduction d’image autorisée par Gallimard.

L’histoire commence le 29 décembre 1890, dans le Dakota du Sud, au moment où le peuple Sioux « rend son âme » face au 7è régiment de la cavalerie américaine. C’est au milieu de cette tuerie, appelée le massacre de Wounded Knee, qu’une amérindienne accouche d’un garçon avant de se faire tuer. Jonah, soldat américain atypique, décide de sauver le nouveau-né et de le confier à sa sœur et à son beau-frère, tenanciers d’un magasin général. Ces derniers, qui n’ont pas d’enfant, adoptent le bébé, qu’ils prénomment Ulysse. Continuer la lecture